1. Accueil
  2. Actualités
  3. La transmission d’une entreprise : les points à connaître

La transmission d’une entreprise : les points à connaître

 Mardi 31 Janvier 2017

La transmission d’une entreprise n’est pas un choix anodin. Si vous souhaitez transmettre votre entreprise à un repreneur, il va falloir que vous soyez convaincant et que vous diagnostiquiez plusieurs éléments en amont. 

Évaluer le potentiel de son entreprise et la valoriser

Avant de chercher à transmettre votre entreprise, il est nécessaire que vous vous posiez les bonnes questions : le marché sur lequel votre entreprise est positionnée est-il évolutif, quelles sont les opportunités et les menaces, comment se porte la concurrence ? Par ailleurs, vous devriez aussi considérer différents aspects essentiels tels que :

• Les moyens de production que vous utilisez (sont-ils aux normes ?),
• Les ressources humaines (le climat social de votre entreprise est-il sain ?),
• Les données contractuelles (existe-t-il des échéances concernant vos contrats d’assurance, vos contrats commerciaux ?)
• Les questions financières (quelle est l’évolution de votre chiffre d’affaires, votre bilan est-il positif ?).

En ce qui concerne la valorisation de votre entreprise, plusieurs méthodes peuvent être appliquées en fonction de votre chiffre d’affaires, de votre rentabilité et des aspects patrimoniaux. Quel acquéreur pour reprendre votre entreprise ? Il peut bien entendu y avoir un grand nombre de profils de repreneurs. Le candidat repreneur peut être un membre de votre famille, un salarié qualifié, un professionnel etc. En règle générale, les repreneurs potentiels sont susceptibles de prendre contact avec vous par le biais de marchands de fonds spécialisés ou via leur réseau professionnel. Rien ne vous empêche toutefois de publier une annonce sur internet ou dans une brochure spécia-lisée comme celle de la CMAP, intitulée Transmission-Cession-Reprise.

Négociation et conclusion de l’accord de transmission

Une fois en relation avec un repreneur, vous devrez bien entendu négocier la vente de votre entreprise. Lorsque vous arrivez à une entente, vous pourrez lui faire signer un accord de confidentialité. Il est aussi recommandé d’exiger une lettre d’intention auprès du revendeur. Ce document attestera de sa volonté de récupérer votre société. L’estimation du prix d’achat, un calendrier indicatif résumant les différentes étapes de la reprise et d’autres points importants y seront mentionnés. Pour terminer, les deux parties signeront un acte de vente définitif. Céder une entreprise représente un coût, cela étant partiellement lié à la fiscalité sur les plus-values réalisées.

Chez Lexonot, nos conseillers sont là pour vous aiguiller, nos notaires à Rennes sont à votre service pour vous aider à déterminer la valeur de votre entreprise et pour vous accompagner dans toute la transmission.